Un Autre Rêve : Cristina Coppa

Si j’écris sur un rêve que j’ai récemment rêvé

Sigmund Freud voudrait m’analyser

Mais le père de la psychanalyse n’est plus

Tout comme Lenore d’Edgar Allan Poe


Cependant, j’ai fait un rêve que j’aimerais partager

Et non, il n’y a ni désespoir ni horreur

Le marchand de sable a saupoudré de sable dans mes yeux

Et Morphée m’a fait une belle surprise


Dernièrement, j’ai contemplé le sens de la vie

Mais je me suis retrouvé dans tout un conflit

Et j’ai pensé plutôt à l’originel :

Qu’est-ce qui est bon et qu’est-ce qui est mauvais ?


J’ai entendu dire que le bien c’est « continuer »

Et que le mal équivaut à « finir »

Alors, quand j’ai rêvé que je marchais avec toi

Tout avait enfin un sens


J’ai d’abord craint le chemin perpétuel

Mais maintenant j’aime la poursuite

Qui comprend aussi est Sylvia Plath

Cherchant sans cesse avec toi la vérité